Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Dream to live clean?

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt.

FLASH INFO
Cliquez sur la photo pour signer la pétition
Cliquez sur la photo pour signer la pétition
Cliquez sur la photo pour signer la pétition

LA COFET PRESENTE SES RECOMMANDATIONS AUX AUTORITES  APRES L’EVALUATION DES ACTIONS DU TOGO DANS LES 12 DOMAINES CRITIQUES DU PROGRAMME  D’ACTION DE BEIJING.

Le vendredi 04 septembre 2020, la Coordination des Organisations Féminines du Togo (COFET) a présenté les recommandations des organisations féminines de la société civile aux autorités et partenaires pour la réalisation effective de l’égalité du genre au Togo.

C’était au siège de la Croix Rouge Togolaise en collaboration avec le Consortium d’Organisation de la Société Civile composé de l’ONG Women Environmental Programme Togo  (WEP-Togo); de l’Association Vie Précieuse Togo (AVIP) et du Collectif National des organisations des Femmes pour l’Environnement (CONAFE).

Cet atelier a été organisé dans le cadre du projet ‘‘Campagne d’information sur la déclaration et le Programme d’action de Beijing et Consultation nationale sur les avancées et défis liés à la réalisation des droits des femmes au Togo à l’orée de Beijing +25’’

Le projet, lancé depuis le 22 mai 2020, a été financé par Urgent Action Fund (UAF-Africa).

Le processus de mise en œuvre a permis de :

  • faire une revue documentaire sur le plan d’action de Beijing et le rapport national du gouvernement togolais de 2014 à 2019,
  • former des moniteurs pour l’animation des différentes plateformes
  • mener la campagne nationale d’information et d’évaluation des actions du Togo par rapport au programme d’action de Beijing,
  • consulter les communautés à la base sur le plan national et de faire signer une pétition en ligne sur les actions prioritaires à la réalisation de l’égalité homme-femme au Togo.

 

LES RECOMMANDATIONS DE LA COFET

  • AU GOUVERNEMENT
  1. Créer des fonds d’appui et d’accompagnement des femmes selon des catégories socio-professionnelles (start-up, intermédiaires, confirmés, femmes de la société civile) ;
  2. Identifier, catégoriser et organiser les femmes selon les secteurs sociaux professionnels ;
  3. Instaurer la discrimination positive dans la détermination des taux d’intérêts sur crédits déjà appliqués dans les institutions de microfinance en faveur des femmes
  4. Instaurer la gratuité totale de l’école pour les filles depuis le primaire jusqu’en fin de cycle au lycée
  5. Adapter les programmes scolaires au contexte national et international et aux réalités de vie en y insérant des modules sur l’entreprenariat et les violences basées sur le genre dès le primaire

 

  1. Veillez à l’application effective et systématique des sanctions des auteurs reconnus coupables de violences à l’égard des femmes pour encourager la culture de la dénonciation ;
  2. Mettre en place et l’opérationnaliser des centres d’accueil et d’écoute des filles victimes de violences dans les communes ;
  3. Mettre en place et opérationnaliser des tribunaux décentralisés spécifiques de gestion des violences basées sur le genre
  4. Développer un programme d’éducation et de sensibilisation des force de l’ordre et de sécurité sur les violences basées sur le genre et la gestion des cas dénoncés et ou rapportés
  5. Accompagner psychologiquement et médicalement les filles victimes de violence ;
  6. Voter une loi assortie de texte d’application sur l’interdiction systématique de toute publication et affichage d’images montrant le nudité partielle ou totale de la femme ou des fille sur les média, panneaux publicitaires et objets d’art dans les lieux publiques au plan national.
  7. Exiger la visualisation et la validation systématique par la HAAC des films et images publicitaires avant toute diffusion ;
  8. Rendre effective la parité dans tous les organes électifs et nominatifs au Togo en votant un texte de loi sur la parité assorti de son décret d’application
  9. Faire de l’exigence de la parité auprès des parties politiques une condition de recevabilité des lites électorale
  10. Rendre totalement gratuit le traitement des femmes atteintes de la maladie du cancer et les analyses médicales des femmes vivant avec le VIH/SIDA
  11. Créer un cadre de collaboration et de concertation entre l’Etat et les organisations féminines de la société civile et de façon très représentative.
  • AUX ORGANISATIONS DE FEMMES LA SOCIETE CIVILE :
  1. Développer des synergies d’actions au niveau régional et national pour lever la voix afin de dénoncer et défendre systématiquement chaque femme et fille victimes de violences connues.
  2. Mettre en place des comités décentralisés de veille citoyenne des organisations de femmes pour la redevabilité et le plaidoyer.
  3. Accompagner dans le monitoring des programmes média à travers la mise en place d’un comité de veille composé des organisations de la société civile féminines ;
  4. Faire de la sensibilisation sur les violences basées sur le genre un axe transversale dans toutes les interventions sur le terrain ;
  5. Renforcer les actions d’éducation/formation, de leadership et d’autonomisation économique des femmes ;
  6. Mettre en place des stratégies de sensibilisation inclusives (hommes, femmes, jeunes, leaders religieux et communautaires)
  • AU PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS
  1. Mettre une ligne budgétaire spéciale dédiée aux organisations de femmes au Togo en vue de leur donner les moyens d’assumer leurs rôles d’appui des femmes et filles à la base.
  2. Accompagner les organisations de femmes au Togo et l’Etat dans la mise en place d’un cadre de collaboration et de concertation efficace
  • AUX PARTIS POLITIQUES
  1. Portez un autre regard sur les femmes au sein des partis politiques et leur donner l’opportunité de se positionner aux postes de responsabilité confirmant leur leadership
  2. Respecter la parité homme-femme dans la composition des listes de candidature à tous les niveaux.